• WIFI les atteintes

    Les ondes du groupe technologique Téléphonie Mobile attaquent les êtres vivants de par leur structure spécifique pulsée, c’est-à-dire émises par saccades très brèves.
    Des centièmes de seconde.
    Et ne peuvent de ce fait aucunement être comparées, par exemple, aux émissions
    des ondes de la radio et de la télévision analogique, émises en continu

    Les maladies, qui existaient avant les nouvelles technologies des télécommunications sans fil, mais dont elles sont une nouvelle cause, sont répertoriées depuis longtemps.
    Le désordre aux niveaux élémentaires conduit à des perturbations physiologiques primaires dont les quatre principales sont :
    - la perte d’étanchéité de la barrière sang cerveau
    - la perturbation de production de la mélatonine
    - des perturbations dans la régulation membranaire des cellules
    - des dommages génétiques par ruptures non réparables de fragments d’ADN
    Ces perturbations physiologiques primaires ont à leur tour pour effet des pathologies
    de 2 niveaux :
    Niveau maux de tête, nausées, perte d’appétit, dépression, irritabilité, troubles
    moyen du sommeil, vertiges et chutes, pertes de concentration, troubles
    cardiaques et de tension, maladies de peau, troubles des rythmes du
    cerveau, perturbations du système immunitaire avec multiplication des
    lymphocites, altérations de la peau [éczéma - psoriasis - purpura],
    perturbations de l’EEG, atteintes aux structures des yeux, des oreilles et
    du nez.
    Niveau cancers du cerveau, du sang, du système lymphatique, et en particulier
    lourd du pancréas et de la thyroïde, épilepsie, interruptions de grossesse &
    malformations, maladies auto-immunes, un ensemble de dysfonctionnements
    connu globalement comme EHS [ElectroHyperSensibilité], qui
    comportent fréquemment des douleurs intenses, et dont les niveaux aigus
    conduisent à une exclusion sociale parfois presque totale par impossibilité
    de résidence dans des lieux électrifiés.
    Pour précisions et références documentaires consultez: http://www.robindestoits.org/_a1044.html