• Traité d'Electrohypersensibilité (2011-2013) Sensibilisation aux rayonnements

    Étude avancée dans un cas particulier dans un but de recherche future.

    2ème Période

    Années 2007-2010

    Juin à Aout 2010

    Expérience  16/12/2012

    La période "protégée 

    Sensibilisation OEM

    Un électrosensible en Hopital 

    Le rôle sensibilisateur du Wifi

    Analyse de ces faits : 

    Historique

    1ère Période: La présensibilisation  10 années d'examens divers en Hopitaux  ( 1990-2000 )

    Liée à une période d’examens hospitaliers : IRM, Scintigraphie, avec chaque année néphrogramme, et radiographie aux rayons X.

    Une observation L'année 1989 des traitements spécifiques montrent la forte sensibilité aux produits pharmaceutiques et l'homéopathie suffit bien souvent à réguler des crises d'hypertension par exemple, des violentes réactions aux antibiotiques et à la "peersantine" qui est un fluidifiant du sang.

    Plusieurs EHS, et c'est le cas signalent avoir été mordu par une "tique" Risque de la maladie de Lyme avec les connaissances actuelles sur le rôle des rayonnements sur les développements liés) )et être porteur d'amalgames dentaires...

    2ème Période: apparition des premiers signes.    (La dyshidrose cutanée)

    Année 2000-2007

    Elle apparait progressivement : dans un premier temps sur l’index droit, les phlanges et enfin gagne toute la main droite, puis la main gauche.

    Pendant ce même temps : (je le découvrirai beaucoup plus tard -2010) -installation d’une antenne GSM 900 MHz délivrant un champ de 300Mv sur mon lieu de travail.

    -Evolution du matériel technologique utilisé : Travail quotidien en salle informatique.

    -Remplacement des vieux téléphones filaires par des DECT ( sur mon lieu de travail et à mon domicile)

    Acquisition d’un téléphone portable, bien que peu utilisé.

    Années 2007-2010  Indications et Liens vers les articles publiés

    Accélération du syndrome EHS sous l’impulsion du rayonnement WIFI 

    Principalement en milieu hospitalier ( suite à des hospitalisations)

    L’effet thermique de ce rayonnement provoque des brûlures superficielles suivies de dyshidrose aux pieds et mains qui persistent pendant des mois.

    Juin à Aout 2010

    Prise de conscience du syndrome EHS

    Et du rôle des rayonnements hyperfréquences (recueil de témoignages concordants à Saou 2010)

    Année 2011

    Suite à la prise de conscience EHS abandon du téléphone portable et du DECT .

    Rencontre de Bernard L. : Mise en évidence du rayonnement BF en informatique.

    Je découvre aussi l’importance du rayonnement basse fréquence de la domotique à l’aide d’un récepteur radio : (onduleur, écran, clavier, souris imprimante, lampes fluocompactes ) mais également en Aout les premiers signes discrets de céphalés devant une antenne 1,8GHz et céphalée immédiate sous Wifi 5GHz (Wifi N) qui disparaissent très vite  mais en Novembre la même sensation existe à proximité d'un écran !!

    A cette même période se généralise l’irradiation indirecte par :

    - les hotspots WIFI dotés de réseaux multiples ,

    -la puissance non controlée des portables dans des lieux à faible réception (voitures, trains, églises…)

    Expérience du 16 Décembre 2011

    Séjour de 3 heures dans un champ de 600mV  Indications et Liens vers les articles publiés

    Participation à une information de 3 heures dans une salle située sous une antenne 900Mz délivrant un champ de 600 mV dans la salle

    Les suites visibles :

    Apparition, 24 heures après d’une dyshidrose sur les jambes, des pieds aux genoux, le long des tibias qui régresse en 8 jours

    Sensibilité instantanée aux basses fréquences sur toutes les zones à dyshidrose, comme si les vésicules faisaient office de récepteurs.

    Apparition violente d’allergie cutanée dont la dyshidrose induite diminue après 15 jours.

    Grippé, je constate curieusement que les maux de tête sont accentués par les ondes basses fréquences, alors qu’en même temps la dyshidrose a disparu.

    A^rès un ùois d'isomement des hyperfréquences les sensibilités ont totalement disparu, mais ... la peau reste rugueuse dans la nouvelle progression de la maladie (dyshidoose au viveau du tibia.).

    Je suis alors conduit à me procurer une paire de gants,une chemise et un pantalon bloquant les rayonnements hyperfréquences et à éviter de devoir enlever les gants dans un milieu wifi car une durée d'environ recrée la classique dyshidrose...

    Actuellement (Avril 2012) seul demeure le problème du rayonnement basse fréquence dont on peut noter qu'il est même capable d'engendrer des douleurs classiques ... aux même point que le rayonnement d'un portable !

    La période "protégée"(Janvier-Avril 2012 : Par un équipement complet Bonnet, chemise gants et pantalon(Type Swiss Shield )

    Les mains (contrairement au cerveau qui lui reste vigilant)  peuvent-être choisies comme détecteur après que ce soit déclenché la dyshidrose par exposition à un champ wifi ou GSM (sensibilité et résistance excellente à la douleur que l'on qualifiera de "cuisante" ) On notera que la protection du corps améliore celle des pieds car ils sont toujours protégés par un simple voile or ...  ils ont guéri de toutes plaies au 25/4 2012 et ne sont plus sensibles aux rayonnements comme le reste du corps sauf ... Les mains utilisées quotidiennement pour l'ordinateur (3H en moyenne) .

    La mise en route d'une livebox et d'un ordinateur portable et son alimentation deviennent détectables à plus de 20m à travers murs et dalle béton de plus de 50cm; incroyable performance que la démangeaison induite sans conscience spécifique  en quelques minutes mais dont la disparition même après extinction de la cause prendra un délai considérable variable. Ce déclenchement est d'autant plus net qu'il suit une absence de stimulation longue (une nuit).

    Dans cette période et sous protection un passage de deux heures dans un magasin de matériaux fortement agressif en Wifi, DECT et au voisinage d'une antenne-Relais donnant un champ minimal de 150mV complété par la multitude de portables du personnel et des acheteurs fut l'occasion d'une atteinte nouvelle sur le bras gauche au niveau coude-biceps.

    Démangeaisons la première nuit cachée par la cortisone (phase d'apparition) puis deux jours après et hors rayonnement plus aucune sensation. Les vésicules en place deviennent des détecteurs de basses fréquences (TV, ordinateur) et naturellement de la présence de Wifi, ou d'Hyperfréquences même à très faible rayonnement puis ... bien que toujours présentes elles oublient leur rôle d'avertisseur passé une huitaine .... Indications et Liens vers les articles publiés

    La surprise du laboratoire d'Analyses médicales (12 Juillet 2012)  

    Traité d'Electrohypersensibilité (2011-2012)

    Traité d'Electrohypersensibilité (2011-2012)

    Traité d'Electrohypersensibilité (2011-2012)

    Traité d'Electrohypersensibilité (2011-2012)

    A B C D

     

    • A 7H20 découverte d'un équipement nouveau en Wifi car le Laboratoire avait du changer tout son équipement informatique et le voilà doté du Wifi (-60dBm sur 2 canaux dont il ne se sert pas et l'habituel environnement des voisins à -70dBm.(seules les mains ne sont pas protégées car ... la fois précédente elles avaient résisté 10 minutes au voisinage Wifi. Séjour 20 minutes . Le lendemain démangeaisons main gauche puis apparition de dyshidrose sur les doigts.Protections habituelles, par "Micropore 3M " et eau de la Roche Posay. Le 15 Juillet au matin c'est la main droite qui subit le même sort. 
    • B  10 Jours plus tard une légère couche de "Locoïd" crème épaisse peut maintenant être passée sur les plaies ( image B) qui ne démangent plus (Incidence profonde inexistante ) ce qui occasionne immédiatement une cicatrisation et .... un risque de "coupures profondes" car la peau durcit ! Et voici le temps des absorptions de rayonnements, les blessures "Détectent" les rayonnements des appareils comme les hyperfréquences et c'est .... cuisant!  Un rayonnement de 10mV/m (hors wifi) ne donne aucune modification mais 50mV.m déclenche l'apparition de dyshidrose ponctuelle (cf D) 24h plus tard et disparait également en un jour.
    • C Enfin 15 jours plus tard les 2 teintes visibles de la partie "Guérie" de la main (doigts et articulations) et le dos qui, mieux protégé, semble non touché par le phénomène de dyshidrose..  Un rayonnement de 10mV/m (hors wifi) ne donne aucune modification mais 50mV.m déclenche l'apparition de dyshidrose ponctuelle (cf D) 24h plus tard et disparait également en un jour.
    • D Hélas, la nécessité d'un Aller -Retour à la  Gare TGV (5 minutes à 600mV + Wifi) et une heure plus tard on peut apercevoir la réactivité de points de la sensibilité aux hyperfréquences.

    De l'autre coté du MIROIR  Indications et Liens vers les articles publiés

    Aujourd’hui 3 Octobre 2012 j'accepte la tentative de sauvetage par la médecine traditionnelle. Alors que mes paramètres de Vie commencent sérieusement à l'écran plat des hôpitaux, alors que je ne ressens plus que les rayonnements hyperfréqurences dont j'ai appris à me protéger, alors que n'existent plus de sollicitations désagréables sur les pieds, mains et jambes, je vais me rendre à l’hôpital pour ma première dialyse ....

    20 jours plus tard: L’hypersensibilité persiste et .... la dyshidrose n'est pas apparue malgré un environnement DECT classiques vers 200mV en moyenne et toutes les altérations ont disparu à la première dialyse pour reparaitre sur la jambe gauche suite à irradiation en basses fréquences par le "Taximètre" en place avant: Mais sans démangeaisons lesquelles sont  visiblement bloquées par laséance de dialyse dans un environnement particulièrement pauvre en Hyperfréquences.

    On apprend toutefois que l'excès de Phosphore et des phosphates , excès du aux apports multiples non régulés acentuent les démangeaisons: La dialyse en détruisant ces excédents diminuerait-elle les prurit dermiques sur une peau martyrisée par les rayonnements ? Un test de 15 minutes sous wifi montre que les vésicules apparues 12H après sont bien combattues en dialyse et finissent pa disparaitre sur peau saine (des mains)

    L'ennemi dans cet hopital est identifié comme le mobile des visiteurs ou des patients (Quand il sonne c'est le mal de tête assuré vu la mauvaise réception) et surtout les multiples micro-ondes à l'heure du déjeuner qui vous "grille" les jambes blessées précédemment mais si les vésicules apparentes sont excitées elles ne se remplissent pas de liquides et n'évoluent pas: mieux elles ne produisent pas de prurit hors des quelques instants de fonctionnement du micro-onde. Il faut donc admettre qu'un mécanisme d'aggravation d'hypersensibilité vient de disparaitre et la peau transformée par les rayonnements, mais aussi par les mécanismes de défense immunitaire revient lentement à sa texture naturelle ... non sensible.Traité d'Electrohypersensibilité (2011-2012)

    Mon problème est l'irradiation dans la voiture taxi que j'ai supporté deux fois avant de réaliser l'origine (il est vrai que les dialyses effaçaient les démangeaisons. Réalité, que l'on peut appréhender sur la photo un mois après les faits.

    Démangeaisons dans le champ du four à micro-ondes ou de l'ordinateur mais qui disparaissent illico.

    L'hypersensibilité est toujours là, même aux deux gammes habituelles de rayonnement; Combien tout cela tiendra-t-il? Indications et Liens vers les articles publiés 

    Le Rayonnement wifi  est sensibilisant: La preuve .... !

    Mercredi 5/12 passage éclair(10minutes) dans un wifi chez Darty : Vendredi et samedi quelques vésicules de dyshidrose se forment et disparaissent mais les 3 jours suivants sont l'occasion d'affreuses démangeaisons aux pieds et jambes!Or Mardi matin elles disparaissent à l’hôpital et cela avant même la dialyse: Un nouveau rayonnement vient d'être détecté à la maison qui existait mais auquel je n'étais pas sensible, celui du plancher chauffant en tubes de cuivre dont l'eau est chauffée par PAC extérieure.

    Traité d'Electrohypersensibilité (2011-2012)

    Traité d'Electrohypersensibilité (2011-2012)

    Traité d'Electrohypersensibilité (2011-2012)

    En absence de fonctionnement de la PAC les tuyaux collectent un signal de 6MHz La PAc impulse des pointes de tension Ce rayonnement pulsé de 67kHz m'est devenu insupportable !!

    Les couronnes de 50lm de cuivre reliées à la Terre  collectent un signal faible analogique qu je ne perçois pas mais les impulsions de 67kHz  me sont devenues intolérables: Merci au rayonnement Wifi !!

    Le rôle inhibiteur de sensibilité et d'assèchement de dyshidrose procuré par la dialyse

    Par suite d'un changement de chambre je fus irradié (15 à 30 minutes) par les fours à micro-ondes sans en souffrir le moins du monde sous dialyse mais une fois "débranché" la chaleur a immédiatement envahi le bas des jambes puis des vésicules mais sèches sont apparues depuis lors avec démangeaisons mais sans écoulement.

     Fin février 2013: Ttoute trace d’eczéma a disparu  ...

    Fin Mars 2013: Cette fois je ne ressens plus la présence des fours micro-ondes en étant éloigné de 10m  alors plus près? sans intérêt en fait! Le wifi de 10mV ainsi que les rayonnements des portables vers 100mV déclenchent des picotements à la base  des pieds sous les chevilles et finissent par des sensations d'échauffement, qu'accompagnent parfois des maux de tête : Bref une (in)sensibilité qui permet de passer en ville et d'entrer dans toute salle dépourvue en propre d'un émetteur Wifi (même si plusieurs réseaux atteignent celle-ci .. La sensibilité observée est pratiquement sans inertie ce qui tend à justifier le peu d'impact sur les détecteurs (peau et cortex ). Néanmoins l'usage de la souris d'ordinateur, certes sans effet visible (ni même sensible tel que picotements) procure une paralysie du bras dont la sensation peut s'apparenter à celle d'une "congélation" (Impression de froid dans tout le bras  droit).

    Vérification effectuée en Mai: Les piqures ressenties proviennent bien des fours à Micro-ondes et elles sont particulièrement nettes après avoir circulé en voiture dans un champ voisin de 300mV pendant deux heures: Effet "Dose" ou sensibilisation garanti !

    Sensibilisation toujours: Le 11 mai voyage de 200km sur autoroute et 5heures dans un rayonnement GSM et UMTS variant de 100à 300mV/m et aucune sensation: Impression de guérison trompeuse que le lendemain se charge de démentir:Non seulement les agressions de micro-ondes sont  particulièrement pénible sur les mains et pieds mais en plus même le rayonnement de l'écran de la télévision est maintenant sensible et  par piqures... Il est donc clair qu'il existe bien un effet dose et selon les fréquences cet effet est plus ou moins rapide à détériorer les zones (peau dans mon cas) qui deviennent des récepteurs ! Cette sensibilité toutefois n'a pas persisté plus de 48H, le temps nécessaire pour qu'une dialyse remette tout en ordre?

    17mai : une demi-heure dans un magasin sous Wifi et plus de sensations, plus de séquelles comme précédemment mais sommeil fragile, fréquemment interrompu et à mi- dialyse le 18, impatience (jambes et bras) qui cesse tout à coup la dernière heure. Toutefois forte sensibilité aux piqures de clavier et souris de l'ordinateur.

    5 Juillet Le wifi triture les méninges à partir de 20mV/m mais la détection cutanée donne un sentiment de sécurité car elle ne se produit guère qu'au-delà de 300mV/m pour les rayonnements 900-1800MHz des antennes et mobiles et peut même être ignorée

    Après un important travail sur ordinateur (Vidéos) de plus de 5Heures consécutives on observe une forte dégradation des bras sans douleurs cependant toutefois si l'on imagine la même évolution dans le cerveau cela serait susceptible de justifier un AVC. On peut noter simultanément une intensification de détection par piqures (visage, mains, pieds) des fours à micro-ondes et pire des rayonnements d'appareil comme la Télévision.l

    Un test réalisé avec un émetteur puissant de basses fréquences que j'avais identifié un an auparavant comme capable de rapidement et durablement (plus d'une heure)d' impressionner le pied et le bas de jambe donne en Septembre, strictement le même résultat.

    A ce stade il devient possible de tester le rôle joué par un médicament: La cortisone (5mg/jour). Un arrêt involontaire sur deux jours fut la mis en évidence que l'insensibilité améliorée aux hyperfréquences en dépendait fortement puisque les maux de tête en présence de wifi réapparurent immédiatement dans un lieu où la veille encore rien n'était sensible. (Est-ce très différent avec le paracétamol?)Traité d'Electrohypersensibilité (2011-2013) Sensibilisation aux rayonnements

    Novembre 2013- Avril 2014: Limite de sensibilité observée par démangeaisons sur pied droit après dix minutes passées dans un rayonnement wifi ci-contre (300mV/m sur un canal !) et pour un rayonnement global (wifi et Dect) de 1,5V.m

    Juin 2014 Il faut reconnaitre la disparition de tout symptôme sûr d'électrosensibilité (certaines nuits d'insomnie semblent bien encore provenir de séjour dans les rayonnements)  et par là clore 16 années de détresse. La suite, si elle existe sera l'occasion peut-être d'élucider le mystère: La greffe d'un organe étranger maintenant tout à fait détruit était-elle la source de cette hypersensibilité ? En ce cas l'organe lui-même? le traitement anti-rejet ou les mécanismes immunitaires?

    Début aout 2014 le wifi à forte dose (200mv/m) rayonnant sur l'hémodialyse va me  faire découvrir mon niveau d'insensibilité, je l'ai découvert parce que un début d'eczéma sur le bras de fistule (donc non protégé)le révélait.

    Ainsi la première conséquence fut la dyshidrose(seul les orifices existent) suivi d'un sommeil terriblement haché et très peu reposant mais à la deuxième séance des fissures sont révélées le soir par les basses fréquences aux endroits habituels (mains et pieds) ! L'avenir est sombre ...Les séances d’hémodialyse sont des heures de torture pour survivre...

    La séance du 16 aout fut une torture avec piqures violentes sur les plaies du bras gauche mais également sur les pieds, les mains, les sourcils et fournit maintenant une sensibilité au clavier de l'ordinateur quand j'écris ces mots. Je DOIS faire taire cette borne Wifi ou....je ne survivrai pas! En moins de quinze jours je suis presque redevenu EHS.

    Niveau du Wifi 2 canaux de 100mV/m et en 9 séances de 4heures j'ai atteint le niveau de mon entrée en hopital, ce qui représentait 14 ans d'irradiations diverses.

    19 Aout le wifi est coupé ... Je revis Pus aucune douleur mais mon bras a beaucoup enflé. Le 25 l' œdème de 4 jours a disparu, les démangeaisons ont quasi disparu mais les traces sont bien là (image à 1,3Mo) .Globalement un léger retour en arrière mais en aucun cas une sensibilisation identique à celle qui, deux années auparavant me conduisait à appréhender la téléphonie mobile et l'ensemble des basses fréquences...En ce début septembre les aspects visibles ont disparu mais les extrémités des doigts de la main droite et l'orteil du pied gauche présentent les modifications cuisantes de la peau et le bras gauche conserve une évidente sensibilité à tous les rayonnements .

    15 Octobre la découverte de nouvelles bulles de dyshidrose me lance à la recherche d'un rayonnement imprévu et ... c'est la "Géolocalisation" du transport qui est en cause : une seconde sous un champ de 1à5V/m dans le véhicule et ce toutes les 10secondes environ. Pas étonnant si la fatigue et les démangeaisons venaient de reparaitre. Mon transport se fait avec voilage protecteur permettant de ramener le champ à 0,5V/m environ ....

    En cette fin Juin 2015 j'observe que la géolocalisation supprimée un mois après sa découverte, la dialyse me rend de plus en plus insensible à tous les rayonnements .....MAIS la notion de dose me contraint toutefois à me protéger à chaque sortie si j'ignore les champs rencontrés. On observe malgré tout une sagesse dans l'intensité des wifi dans certains magasins, ce n'est bien sûr pas du tout le cas des particuliers de plus en plus pollués et cela très souvent en dehors de leur connaissance et volonté !

     Renault et R-Link: Une nouveauté qui est activée au démarrage avec le choix innocent "Voulez-vous partager les données" et votre voiture se met à téléphoner tous azimut entre 10 et 20 fois par minute. C'est la découverte en montant avec un ami !! Décidément impossible de penser éviter tous les pièges électromagnétiques ...

    Mars 2016 La conférence animée dans un contexte de basses fréquences importantes et trois heures de travail me génèrent encore aujourd'hui, 3 jours après, de désagréables démangeaisons aux bas des jambes, nécessitant un peu de crème "Locoïd" mais surtout le soir même une étonnante "Impatience des jambes et du corps pour plus de trois heures.

    Nouveauté: La géolocalisation est rendue obligatoire par la Sécurité Sociale et ... Le patron de la société de transport, homme éclairé m'a écouté et pourvu ses véhicules d'un dispositif couplé GPS avec renvoi satellite (dispositif placé non dans l'habitacle mais dans le compartiment moteur ....Juin2016 Un aller retour en voiture sous wifi 500mV actif par intermittences de 2s pendant une heure; Cela occasionne une sensation d'échauffement du pied d'environ 45°C dont la persistance fut 48H. Indéniables les transformations de peau aux coudes et sur les pieds où les démangeaisons reprennent régulièrement et où des traces d''eczéma sont à l’œuvre prêts à reprendre une dyshidrose larvée .... Nouveau Test involontaire en Janvier 2017 30 minutes dans une voiture avec le wifi: Echauffement des jambes puis 3 zones de démangeaison durant 15 jours...

    Analyse de ces faits : Indications et Liens vers les articles publiés

    1. Le rayonnement WIFI est à la source d’une hypersensibilité rapide et irréversible à tout rayonnement électromagnétique, son action affecte une couche profonde du derme .Il a un rôle de SENSIBILISATEUR

    2. Les hyperfréquences "potentialisent" toutes les sensibilités (allergiques, électromagnétiques) et finalement sont bien la source d'une sensibilisation anormale aux rayonnements "analogiques" (dits parfois "naturels" par opposition à ""pulsés" ou "artificiels"
    3. Il semble qu'un état maladif  (oedemes) ou une sensibilité allergique  favorisent le syndrome EHS

    4. Une théorie éventuelle de différenciation cellulaire (possibilité naturelle détournée par les rayonnements) pourraient justifier un Effet thermique du Wifi .
    5. La barrière des 500MHz semble une limite raisonnable d’utilisation des rayonnements électromagnétiques car engendrant une sur-sensibilité

    6. Peut-être que la vitesse fulgurante du progrès technologique, sans étape intermédiaire, ne laisse pas la possibilité à certains organismes lents de s’adapter physiologiquement. Néanmoins la course à l’utilisation des très hautes fréquences représente un danger , à cause de l’énergie intrinsèque de rayonnement utilisé .

    7. L'irréversibilité de la croissance de la sensibilité aux basses fréquences jusqu'à l'extrême sensibilité aux champs très magnétiques faibles dus à l'électricité dans une maison provient d'une dose inacceptable de rayonnement de fréquence supérieure à 2GHz alors que les mécanismes induits par le rayonnement 900MHz peuvent encore présenter une lente réversibilité: Existe-t-il un lien dosimétrique qui, pour des photons de faible énergie ou dans le cas prépondérant du champ magnétique , demanderait beaucoup de durée pour se désensibiliser?

    8. L’expérience dite "En double-Aveugle" est une superbe arnaque spécialement inventée pour discréditer la sensibilité des EHS quand on veut bien admettre l'Inertie des sensations (Par exemple qui peut prétendre faire bouillir une casserole d'eau INSTANTANEMENT? Dans 'absorption de l'énergie des rayonnements il faudrait beaucoup de duplicité pour ignorer l'effet de "DOSE" et ensuite la saturation des sens !!Quel biologiste peut ajouter foi à de telles inepties que n'importe quel physicien contesterait immédiatement en pensant à Tchernobyl où tant de malheureux liquidateurs ont découvert les problèmes de l’irradiation ....avec le temps !!(F.I le 29/1/2012)!

    9. Eczéma: La dialyse a guéri toutes les manifestations consécutives aux piqures sur la peau (dyshidrose notamment): ou les compléments de fer qui se sont avérés indispensables et qui n'ont pas encore (mai) permis un retour aux valeurs normales. MAIS la reprise d'une irradiation wifi est bien plus efficace et fait renaitre l’eczéma.
    10. Quant au traitement cognitif de la pathologie ? Il suffit d'observer l'apparition des vésicules de type dyshidrose ou parfois nettement marquées d'origine immunitaire qui , à la suite d'une irradiation (Tout spécialement wifi ou vers 2GHz) et ce en des endroits aussi vzrié que cuisse, mollets ou bras pour réaliser l'inanité de telles idées : La méthode "Coué" n'est pas forcément efficace en matière de Santé !!. 

    11. Annexes:Indications et Liens vers les articles publiés

    - La dyshidrose faisant suite à une exposition au rayonnement d'une antenne de 900MHz présente plusieurs phases

    Tout d'abord quelques dizaines d'heures après apparition de démangeaisons sous cutanées puis éruption de vésicules et enfin écoulements liquides.

     Durant , et surtout après les fissures apparues dans la peau on peut noter une phénoménale sensibilité aux hyperfréquences conduisant parfois (en cas d'appel téléphonique sur portable proche donc dans un champ élevé à des douleurs considérables) mais surtout une forte sensibilisation à toute la gamme des basses fréquences dont les champs souvent élevés étaient auparavant indécelables),bref  la dyshidrose transforme la peau même après la phase suintante mais au delà crée une sensibilité supplémentaire comme si la zone devenait une antenne réceptrice et en absence d'ondes n'en constitue pas moins une zone profondément perturbée et évidemment sensible à tout frottement ordinaire ...

    Une étude espagnole dont je propose une traduction montre les modifications observées dans un cas similaire.

    Enfin le Wifi peut créer par irradiation thermique l’apparition concomitante de dyshidrose (cas de la photo)

    Autre témoignage de brûlures cutanées "incompréhensibles"  (Dr Ascherman 2012) par les rayonnements

      Indications et Liens vers les articles publiés

    Une tentative de justification du mécanisme de Brûlure par le rayonnement micro-onde du Wifi

    1- La puissance de ce rayonnement est excessivement faible donc incapable de "Brûler" une masse importante:Exemple En prenant un flux très raisonnable de 1mW/m2 sur une surface de 1m2 avec 3ccm de concerné soit une masse de 30L de liquide (30kg) l'échauffement moyen par minute serait environ 10-6  °C mais si la masse concernée ne concerne plus qu'un cm2 recevant toute cette puissance alors la zone s'échauffe d'un °C par minute et le champ n'est pourtant que de 0,3V/m !

    2- Une cellule peut être affectée par le rayonnement d'hyperfréquence par la modification des barrières membranaires.

    3- Un mécanisme naturel peut rendre certaines cellules nettement plus conductrices donc bien plus réceptrices des rayonnements comme en période d'orage certains point ou sommets montagneux sont réputés choisis par l'éclair qui se déclenche (ainsi l'on préconise de na pas se placer sous un arbre)

    4- Ainsi lorsque la puissance très faible d'un rayonnement Wifi existe, il pénètre dans l’organisme humain de quelques cm (phénomène d’absorption par un milieu conducteur selon sa constante diélectrique (environ 3cm) mais le fait-il sur toute la surface offerte et concernant toute la masse du corps??Si l(on admet que à l'instar de la foudre sur le milieu inhomogène de la Terre, on peu admettre l'inhomogénéité des volumes concernés alors une masse insignifiante de cellules beaucoup plus conductrice et réceptrices va capter la totalité du rayonnement environnant or...La masse ainsi concernée peut très bien être très faible et la température LOCALE devenir excessive ... C'est la brûlure !

    Ainsi raisonner sur l'Intensité  (I) du courant et sur la Densité de Courant (J) change l'ordre de grandeur des événements ressentis et de même raisonner sur la masse homogène qui devrait être concernée et la masse de quelques cellules modifiées n'apporteront pas du tout le même résultat !!

    5- Mais reste la localisation de ces points spécifiques, à structure modifiée par les Hyperondes: Les articulations des mains et pieds, Les centres de sensibilité (optique, vue) et la membrane hémato-encéphaliqaue que visiblement les études soulignent. Magnétosomes, Cellules de Pacini, Sensibilité aux agents chimique"s et allergisants?*

    Analogie à la sensibilisation aux rayonnements

    Afin de comprendre le mécanisme qui explique le rôle d'une "Dose" de rayonnements il suffit de s'imaginer dans une pièce sombre regardant dans la direction d'une porte de la pièce ouverte sur un extérieur lumineux.

    Je tiens à préciser dans cette analogie que la lumière  remplace le spectre des rayonnements Radiofréquences qui eux , ont la particularité de pénétrer la peau, les muscles et le cerveau contrairement à la lumière que notre enveloppe corporelle arrête.

    Recevoir une dose de ce rayonnement (ici une fenêtre fréquentielle) pour lequel l'observateur est le plus sensible (le Wifi 2,4GHz dans mon cas) signifie alors un bond en avant plus ou moins grand selon la dose et que constater dans l’analogie?

    La personne s'est rapprochée de la porte, la vision est plus large, plus intense (le spectre de sensibilité augmente ) et faute de pouvoir reculer (Intervention d'une zone blanche ou de repos sans irradiation) le sujet s'avance toujours davantage vers la porte tout en augmentant sa sensibilité vers des rayonnements habituellement "Invisibles" mais auxquels il est maintenant réceptif.... (Ouverture du champ lumineux qui correspond à l'élargissement de la gamme de fréquences... )

    Franchir la porte constituant la zone de "Non-Retour" ou surdosage des EHS (Une seule possibilité la grotte!) car il semblerait que dans cette analogie le retournement est impossible ! Un peu comme dans le nucléaire les irradiations de niveau faible sont insensibles et souvent sans graves conséquences, le temps passé en dehors des rayonnements permet d'en ignorer les effets mais à partir de certains seuils de graves maladies se déclenchent à terme  variable selon les individus, la dose et ...d'autres paramètres liés à l'environnement comme les polluants chimiques mais aussi l'activité de la personne irradiée.
     

    La période dite de "Détection" Indications et Liens vers les articles publiés

    1- Généralités

    Les blessures occasionnées deviennent des antennes réceptrices comme si elles étaient l'expression externe des cellules nerveuses sensitives, comme si tout à coup les terminaisons nerveuses se trouvaient ex^posées directement à l’extérieur de la peau: Une assez bonne image représente les sensations que vous obtenez après une éraflure superficielle que vous plongeriez dans une eau chaude salée puis que vous exposeriez à un courant d'air: Sensation cuisante même sous une protection artificielle antiradiation (pour les hyperfréquences et naturellement sous toute protection passive comme du ruban "Micropore" que la source du rayonnement soit Hyperfréquentielle ou non selon l'avancée de la pathologie.

    2-  Durée

    Cette période dépend de la "dose " reçue et à supposer qu'elle fut minime alors un quinzaine si toutefois le sujet reste très sagement en dehors des rayonnements qui procurent deux conséquences risquées

    2.1- L’irradiation intense (appel téléphonique dans une zone de faible réception (1-10V/m) Et c'est la possibilité d'une douleur intense avec risques cardiaque (Hypertension, rythme et plus ...)

    2.2 Une irritation que je connais bien due aux "picotements d'un clavier ou d'une souris par exemple et qui entretiennent le processus et ... repousse toute guérison. Les délais peuvent alors être considérablement repoussés et dire qu'il suffit de quelques minutes de Wifi, le passage près d'un mobile en action ou même en veille dans une voiture par exemple pour prolonger cet état indéfiniment !

    3- La Guérison: Incroyable mais possible et tout change alors ... Cette fois les champs si faibles des ordinateurs, des écrans n'ont plus aucune incidence. Un téléphone mobile utilisé  sous 400mV n'engendre rien de particulier 'Faute d'avoir essayé plus puissant) et ...toutes les blessures semblent cicatrisées ce que j'ai pu observer en travaillant avec des feuilles de tomates à l'acidité excessivement tenace.

    Hélas cet état a disparu en moins de 20 minutes sous un faible champ Wifi ! (moins de 20mV)...Quelqu’un portera -t-il un jour la responsabilité d'avoir généré une telle dispersion de rayonnement hypertonique?

    Sur lr long terme (3 ans de dialyse) il est possible d'affirmer que le traitement du sang par hémodialyse, en détruisant systématiquement bien des protéines dont sans doute les molécules d'histamine engendrées par la sensibilité aux rayonnements protège efficacement des perturbations créés par la téléphonie mobile, protection ainsi appliquée tous les deux jours. Un effet de diminution de DOSE semble également améliorer l'insensibilité.